Le tissu économique Bisontin aujourd’hui renouvelé présente des secteurs à très fort potentiel dont la croissance doit être encouragée, soutenue et accompagnée.

L’économie locale de notre métropole repose sur plusieurs pôles d’excellence : le temps fréquence (Besançon est le leader mondial dans ce domaine), les systèmes billettiques et de mobilité, les microtechniques, l’horlogerie, le découpage de précision, le textile-luxe, la santé et l’aéronautique.

Les moyens consacrés au développement économique doivent être engagés dans le respect de l’environnement et favoriser la création d’emploi, le tout dans une parfaite maitrise des finances publiques et de la fiscalité.

Nos propositions phares

Élaborer un schéma de développement économique du numérique avec l’ensemble des acteurs pour définir et conduire une stratégie avec la recherche et l’Université.U

Soutenir les activités historiques de la ville et développer celles de demain : l’environnement, le numérique et la médecine du futur.

Construire un grand projet d’intelligence artificielle au service de la ville : gestion des parkings, trafic, mobilités.

Nos autres propositions

  • Développer des espaces de travail partagé, ou coworking, pour les créateurs d’entreprises, les startups et les particuliers.
  • Ouvrir les données de la ville aux entreprises par une politique d’open data.
  • Créer un label « Besançon territoire connecté ».
  • Proposer un politique foncière attractive et adapter les règlements des zones d’activités pour favoriser l’implantation d’entreprises.
  • Utiliser les marchés publics dans le respect du code pour soutenir les entreprises locales.
  • Mettre en place un conseil de développement économique et numérique, composé de représentants du monde économique : CCI, Chambre des Métiers, Medef et collectivités.
  • Développer le réseau de startups bisontines avec un fonds spécifique d’accompagnement et une coopération étroite avec l’État et l’UE.
  • Favoriser l’apprentissage et la formation aux métiers du numérique par la création d’un CFA du numérique.
  • Soutenir le secteur de l’insertion par l’activité économique pour accélérer le retour à l’emploi des publics en difficulté.
  • Impôts : ne pas augmenter les taux de la taxe foncière sur le foncier bâti, de la CFE et du versement transport.